L'achat immobilier sans aucun apport est-il encore possible en 2024

L’achat immobilier sans aucun apport est-il encore possible en 2024 ?

En 2024, certains investisseurs immobiliers peuvent encore accéder à la propriété sans apport. En tête de liste, il y a notamment les primo-accédants. Explications !

Des offres spécialement conçues pour les primo-accédants

Les promoteurs observent, ces derniers temps, une chute drastique des ventes immobilières dans le neuf. Afin d’inciter les acquéreurs potentiels à réaliser des achats, différentes stratégies sont mises en avant. Il y a notamment les généreuses réductions allant jusqu’à 25 000 €.

Développées par les promoteurs immobiliers, ces offres très alléchantes s’adressent particulièrement aux primo-accédants. De quoi redynamiser le marché des biens neufs. D’après la Fédération des Promoteurs Immobiliers, les ventes aux particuliers ont baissé d’environ 27% au 1er trimestre 2024 par rapport à l’année dernière sur la même période.

Toujours dans l’objectif d’encourager les primo-accédants à investir dans le neuf, certains promoteurs s’acquittent des frais de notaire. D’autant plus que ces derniers représentent près de 2% du prix de vente des immobiliers neufs. Les acheteurs peuvent ainsi accéder plus facilement à des crédits immobiliers.

Petit rappel sur les aides financières à destination des primo-accédants

En plus de ces offres spéciales, les primo-accédants bénéficient de différentes aides dédiées. Citons, par exemple, l’incontournable prêt à taux zéro (PTZ). Il s’agit de l’un des leviers utilisés par les promoteurs de nos jours pour motiver les acquéreurs potentiels.

Pour mémoire, le PTZ prend en charge une partie du montant d’un achat immobilier. Qui plus est, il n’y a aucun intérêt prélevé. De quoi alléger grandement la charge financière relative à son projet d’acquisition. Bien entendu, le PTZ est soumis à des critères d’attribution spécifiques.

Dans certaines communes, le PTZ peut être substitué par une légère réduction des taux d’intérêt d’un emprunt immobilier. Il s’agit indéniablement de l’une des mesures favorables à l’achat immobilier. Mais ces rabais s’adressent exclusivement aux primo-accédants. En d’autres mots, les propriétaires de résidences secondaires sont rayés de la liste.

Notons que quelques promoteurs proposent des formules sans apport aux primo-accédants. De quoi aider les ménages modestes à accéder à la propriété plus facilement.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour l’immobilier neuf en France ?

Les promoteurs immobiliers font partie des principaux acteurs de l’immobilier neuf en France. Face à la chute importante des ventes immobilières, ceux-ci s’activent en proposant des offres spéciales. Ils savent très bien comment s’adapter et anticiper les fluctuations du marché actuel.

Pour développer des offres ad hoc, les promoteurs passent au crible les besoins spécifiques des primo-accédants. Les plus innovants parviennent toujours à se démarquer avec des offres plus souples et personnalisées. Et, celles-ci sont façonnées en fonction des capacités financières de chaque profil d’acheteurs potentiels.

Bien que les promotions soient limitées dans le temps, celles-ci permettent de changer la donne en faveur des primo-accédants. Une fois devenus propriétaires immobiliers, ceux-ci peuvent bénéficier d’autres offres et services additionnels. Citons, par exemple, un emprunt hypothécaire.

 

CAFÉ_SAUVAGE_logo_icon_FAV
L'équipe de Rédaction

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *