SCPI à crédit - image

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter des parts de SCPI à crédit

Il est vrai que l’achat de parts de SCPI à crédit est un mode de financement très alléchant. Cependant, les pièges sont nombreux et il est important de les esquiver. Il faut retenir que les taux d’emprunt des prêts sont toujours bas (environ 0,6 % à 1,8 %) à l’exception de ceux du crédit à la consommation (+ 3 %). Quoi qu’il en soit, il est conseillé de comparer les offres proposées par les banques avant tout investissement pour s’assurer de la rentabilité du placement.

SCPI à crédit

Qui peut opter pour ce mode de financement ?

En général, une personne physique disposant d’une capacité d’endettement suffisante peut demander à son banquier de lui accorder un crédit immobilier pour financer l’acquisition des parts de SCPI (société civile de placement immobilier).

Étant donné que les SCPI procèdent à la distribution de dividendes (chaque trimestre), les revenus locatifs permettront de couvrir une partie ou la totalité des mensualités du prêt. Grâce à l’effet de levier du crédit, l’associé pourra se créer un patrimoine immobilier à moindre coût.

Le souscripteur peut emprunter jusqu’à 100 000 € à la banque pour qu’il puisse acheter des parts de SCPI sans apport. Tout dépend de la durée du financement (5, 10 ou 20 ans). Les établissements de crédit les plus généreux offrent souvent des taux d’emprunt attrayant à leurs clients dans l’objectif de les fidéliser (0,75 % sur 12 mois), mais ce n’est pas toujours le cas.

Quels sont les avantages ?

Selon les chiffres publiés par l’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM), le TDVM des SCPI est resté supérieur à 4 % durant ces deux dernières années. Cela signifie que la rentabilité fait partie des atouts des sociétés civiles de placement immobilier.

SCPI à crédit - avantage

Il est d’ailleurs possible de doper ce rendement en utilisant un crédit immobilier pour acquérir des parts de SCPI. Et puis, les revenus (loyers) distribués par la société de gestion de la SCPI permettront de rembourser (en partie ou en totalité) les échéances du crédit.

Par ailleurs, en finançant l’achat des parts de SCPI à crédit, il est possible de déduire les intérêts d’emprunt des revenus fonciers générés par le placement immobilier. Autrement dit, le détenteur de parts de SCPI pourra bénéficier d’une fiscalité avantageuse en optant pour ce mode de financement.

La gestion locative des actifs immobiliers composant le patrimoine de la société est déléguée à un professionnel. En outre, le faible montant du ticket d’entrée est aussi l’une des raisons qui poussent les investisseurs à souscrire des parts de SCPI (française ou européenne). pour plus de détails voir sur le site https://portail-scpi.fr.

Quels types de crédit immobilier choisir ?

La plupart des banques et des établissements financiers proposent différents types de crédit immobilier à leurs clientèles. Dans tous les cas, il est possible de trouver un mode de financement adapté à son profil d’investisseur.

Le souscripteur peut par exemple se tourner vers le prêt amortissable. Dans ce cas, le montant des remboursements reste constant sur toute la durée de l’emprunt. Il peut aussi souscrire un crédit in fine (recommandé pour les gros contribuables) afin d’obtenir plus d’intérêts déductibles des revenus perçus.

Il ne payera que les intérêts d’emprunt pendant toute la période à la fin du prêt, pourra céder ses parts pour rembourser le capital et pourra aussi utiliser un contrat d’assurance-vie. Quoi qu’il en soit, il est préférable de ne pas demander un crédit à la consommation à sa banque pour financer l’acquisition des parts de SCPI, car les taux d’intérêt de ce type d’emprunts restent élevés.

En effet, le TAEG (taux annuel effectif global) d’un crédit à la consommation peut aller jusqu’à 4 % (sur 6 ans) et cela risque de dégrader le rendement du placement. Dans tous les cas, il est important de comparer les meilleures offres avant tout investissement.

Articles similaires :