Les dépenses contraintes des Français baissent de 5 % grâce à la crise du logement

Les dépenses contraintes des Français baissent de 5 % grâce à la crise du logement

C’est une bouffée d’oxygène sur le front des Français encore abattus par le pouvoir d’achat. Selon l’institut CSA, les dépenses incontournables et récurrentes des Français auraient justement baissé de 5 % par rapport au printemps 2023. Et la crise du logement en serait la cause ! On vous explique.

Une première depuis Octobre 2021

Le 14 mai 2024, le comparateur lesfurets dévoile les résultats de la 6ème vague de son Indice des Dépenses contraintes, réalisé en partenariat avec CSA Research. Mais pour bien comprendre les résultats, il est d’abord important de rappeler la définition des Dépenses contraintes. Il s’agit notamment des dépenses incontournables liées au logement, aux emprunts, aux dépenses en transport, aux factures d’énergie ou encore aux abonnements téléphone et internet. Et pour la première fois depuis plus de 2 ans, ce montant moyen mensuel commencerait à se stabiliser.

Si au printemps 2023, les ménages déboursaient en moyenne 1 200 euros pour ces dépenses, l’étude en a affiché 1 133 € par mois pour l’année 2024. Ce qui traduit une baisse de 62 €, après 4 années de hausse non-stop. Concrètement, la part du budget des ménages alloué aux dépenses contraintes est donc passée de 38 % à 35 %, en moyenne.

La crise du logement comme principale cause

Cette baisse de 5 % est principalement due à la baisse des prix de l’immobilier. Mais aussi et surtout parce que le nombre de locataires qui ont réussi à financer leur projet d’achat de bien immobilier a baissé par rapport à l’année 2023. Et il faut savoir qu’en moyenne, les mensualités d’un crédit pour un bien équivalent sont plus élevées qu’un loyer.

On n’oublie pas de mentionner la chute des souscriptions à de nouveaux crédits immobiliers face à la hausse brutale des taux d’intérêt. En effet, il y a aujourd’hui seulement 30 % des ménages français qui remboursent un emprunt immobilier depuis près de 20 ans. Tous ces changements expliquent donc la baisse au niveau des dépenses au logement.

Et comme les banques ont limité l’accord sur les crédits à la consommation, la moyenne des mensualités remboursées par les Français a indéniablement baissé.

Les autres données révélées par l’étude

Hormis les informations sur les dépenses contraintes, cette 6ème vague révèle également que près d’un quart de Français se dit être à découvert chaque mois. Parmi ceux interrogés, les 31 % sont âgés de 25 à 34 ans, tandis que les 37 % sont des parents d’enfants de moins 15 ans. Ce jour de découvert arriverait en moyenne, vers le 17ème jour du mois.

Autres révélations sans surprises, la hausse de l’électricité de 10 euros par rapport à l’année dernière, et le crédit automobile qui monte de 9 euros. Les prix de l’énergie, quant à eux, ne connaissent qu’une infime baisse.

Café Sauvage est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

CAFÉ_SAUVAGE_logo_icon_FAV
L'équipe de Rédaction

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *