Les SCPI reprennent de la couleur, enfin une bonne nouvelle pour les investisseurs

Les SCPI reprennent de la couleur, enfin une bonne nouvelle pour les investisseurs

2023 était assez compliquée pour les investisseurs de bien immobilier, notamment les sociétés civiles de placement immobilier. Mais après une année particulièrement mouvementée, les SCPI commencent à reprendre de la couleur. Une excellente nouvelle pour les épargnants. Focus !

La stabilité de la collecte brute des SCPI

La collecte brute des SCPI arrive à hauteur de 1,1 milliard d’euros au premier trimestre de l’année. Un chiffre est proche de celui observé lors des 2 derniers trimestres 2023. La répartition de la collecte se présente comme suit :

  • 58% contre 51% l’année dernière pour les SCPI diversifiées;
  • 20% pour les SCPI bureaux;
  • 9% pour la santé et éducation;
  • 6% pour le logistique et les locaux d’activité;
  • 4% pour les commerces;
  • 2% pour les SCPI résidentiel;
  • 2% pour les hôtels, le tourisme et les loisirs.

Le taux de distribution au même niveau que l’année dernière

L’ajustement des prix des parts ne signifie pas forcément la chute des distributions des associés. Concrètement, cela se traduit par la stabilité des distributions pour près de 42% des sociétés civiles de placement immobilier, la hausse des distributions pour 29% des SCPI et une chute pour 29% autre. Ainsi, au premier trimestre, le taux de distribution moyen arrive à hauteur de 1,13% tandis qu’il était à 1,06% en même période en 2023.

Face au renchérissement brutal des taux d’intérêt, les gérants ont adopté les bonnes stratégies. De plus, ils ont également montré une transparence exemplaire. En 2024, les situations devraient se redresser. Les conditions du marché et les indicateurs économiques devraient être plus favorables. Mais par précaution, il reste conseillé de faire appel à une agence telle que Portail-SCPI. Cette dernière vous permettra de choisir les meilleures SCPI du moment, tout en proposant les stratégies les plus adaptées. Ce formulaire ci-dessous vous permettra d’être mise en contact avec l’un de leurs conseillers.

Régression du volume de rachats

Un point positif : la baisse des demandes de rachats de SCPI. Une tendance qui a évolué d’un trimestre à l’autre. En clair, si le volume était à 1,3 milliard d’euros en quatrième trimestre 2023, il a diminué à 625 millions d’euros au premier trimestre 2024.

À noter que les nouvelles souscriptions sont venues compenser les 326 millions d’euros de rachats de part sur la somme indiquée. Fin mars, la valeur des parts en attente de retraits était équivalente à 2,7% de la capitalisation du marché, soit à 2,4 milliards d’euros.

Il convient toutefois de souligner que la situation des parts n’est pas la même pour tous les acteurs confondus. Elle se concentre sur les SCPI traditionnels investis, en grande partie, dans les bureaux. Par conséquent, sur les 218 SCPI, 96, soit 44% du marché, avaient des parts en attente de rachat. La liquidité n’est donc pas garantie. En revanche, 66% du marché, soit pour 122 SCPI, aucune part en attente à la date du 31 mars 2024. D’ailleurs, ce sont ces dernières qui attirent le plus les épargnants. Elles comptent à elles seules 83% des souscriptions au premier trimestre.

Café Sauvage est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

CAFÉ_SAUVAGE_logo_icon_FAV
L'équipe de Rédaction

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *