Changements majeurs dans le dispositif MaPrimeRénov' dès le 15 mai !

Changements majeurs dans le dispositif MaPrimeRénov’ dès le 15 mai !

Le dispositif  MaPrimeRénov’ a fait l’objet d’une mise à jour majeure le 15 mai. Différentes modifications y ont été apportées dans l’objectif de simplifier davantage cette aide gouvernementale. Lesquelles ?

Depuis le 15 mai, MaPrimeRénov’ change

Pour l’heure, MaPrimeRénov ‘ reste l’aide de l’Etat la plus répandue en France en matière de rénovation énergétique. De fait, celle-ci a été modifiée depuis le 15 mai 2024. Les changements apportés visent notamment à faciliter au maximum le dispositif dans le cadre de la transition énergétique.

Rappelons que la neutralité carbone reste dans le collimateur du gouvernement. A priori, MaPrimeRénov’ s’apparente à l’un des rouages permettant d’atteindre cet objectif d’ici 2050. D’autant plus qu’il s’agit de l’unique aide de l’Etat dédiée à la rénovation énergétique. La raison pour laquelle celle-ci est très prisée par les ménages éligibles.

Pour mémoire, deux options bien distinctes sont rattachées au dispositif MaPrimeRénov’, à savoir le « Parcours accompagné » pour les travaux d’ampleur, et le « Parcours par geste » pour des travaux ciblés (l’installation d’un système de chauffage, par exemple). De ce fait, les changements en vigueur ne sont pas homogènes.

Parmi les principaux changements prévus, il y a notamment la fin du DPE (diagnostic de performance énergétique). Dans le détail, depuis le 15 mai et jusqu’au 31 décembre 2024, les ménages potentiellement éligibles au dispositif peuvent s’affranchir du DPE. A la place, ceux-ci doivent opter pour le parcours par geste de MaPrimeRénov’.

Auparavant, le DPE était un élément indispensable pour prétendre à cette aide de l’Etat. Mais ce n’est plus le cas via le « Parcours par geste ». En revanche, cette mesure reste en vigueur dans le cadre du « Parcours accompagné ».

Des travaux monogestes sous le feu des projecteurs

Il faut savoir que des travaux d’isolation devaient être couplés avec l’installation d’un nouvel équipement de chauffage ou de production d’eau chaude avant le 15 mai. Mais depuis lors, cette restriction a été levée. Vous pouvez prétendre au dispositif MaPrimeRénov’ pour des travaux d’isolation en l’absence de changement de système de chauffage. Aussi, cela est valable pour les passoires thermiques. Des changements notables qui réchauffent le cœur des candidats à la rénovation énergétique.

D’autant plus que cette modification s’applique également aux logements notés F et G dans le cadre du DPE. Il s’agit en l’occurrence des mauvaises élèves en matière de performance énergétique. Initialement, les passoires thermiques devraient être écartées des parcours monogestes à compter du 1er juillet 2024. Finalement, l’exécutif n’a pas adopté cette mesure.

Grâce à cette mise à jour de MaPrimeRénov’, le gouvernement pourra accélérer la croissance de ce dispositif. Les chiffres ne sont pas vraiment exceptionnels pour le premier trimestre 2024. D’après l’Anah (Agence nationale de l’habitat), les dossiers déposés au titre de MaPrimeRénové étaient inférieurs à 80 000 (78 043 au total) sur cette période. Plus précisément, il s’agit d’une baisse de 43% par rapport à l’année dernière sur la même période.

Café Sauvage est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

CAFÉ_SAUVAGE_logo_icon_FAV
L'équipe de Rédaction

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *